Jiyûkido - Qi Gong

 

Le Jyûkido une méthode martiale et énergétique conçue par Christian De Moor.

 

Alors...le Jiyûkido qu'est-ce que c'est ?

 

Le Jiyûkido, littéralement voie de la libre énergie est un art martial et énergétique dans la tradition chinoise et japonaise accessible à tous et qui apporte un bien-être physique et mental :

 

Relaxation

Energie

Résistance physique

Confiance en soi

Sens de l'équilibre

Souplesse

Renforcement musculaire

Contrôle de la respiration

Gestion des émotions

 

Les arts martiaux et les arts énergétiques chinois et japonais sont composés d'une myriade de pratiques aussi fascinantes qu'enrichissantes pour le corps et l'esprit. Quand on est passionné par ces arts, on voudrait pouvoir gouter à toutes les formes d'expression existantes dans ce domaine. Le temps, l'absence de structures d'enseignement proches, l'âge ou la condition physique empêchent malheureusement un grand nombre de personnes de pouvoir explorer ces différentes sources.

Ce constat est d'autant plus triste que les arts martiaux sont une source d'enrichissement à la fois physique et mental. D'un point de vue physique, ils contribuent au renforcement musculaire, au maintien de la santé, à l'amélioration de la proprioception et de l'équilibre. D'un point de vue mental ils contribuent au développement de la confiance en soi, il permettent de mieux se connaître et de mieux appréhender son rapport à l'autre.

Pratiquant d'arts martiaux depuis de nombreuses années, passionné de culture asiatique et praticien de médecine traditionnelle chinoise de profession j'ai souhaité que toute personne intéressée par les arts martiaux et l'entretien de sa santé puisse enfin avoir accès à une telle pratique intégrant de multiples traditions quelle que soit son âge et son niveau physique, c'est pourquoi j'ai conçu le Jiyûkido qui peut-être considéré comme l'ultime démocratisation d'une voie élargie de l'art martial aux pratiques d'entretien de la santé.

 

Art de méditation, travail énergétique, méthode d'entretien de la forme et de la santé, travail des techniques à mains nues ou avec sabre ou bâton, le Jiyûkido propose une approche à la fois très large et très individualisée.

 

Le Jiyûkido se positionne au croisement des Budo (arts martiaux) japonais et des traditions énergétiques chinoises. Il ne s'agit pas là d'une fantaisie moderne visant à syncrétiser deux traditions très différentes. Le Japon s'est lui-même, depuis des siècles, inspiré des apports culturels et artistiques venus de la Chine. Cette inspiration se retrouve tout autant au niveau de l'écriture avec l'utilisation des caractères chinois dans la langue japonaise que dans les arts martiaux. L'ile d'Okinawa berceau du Karaté Do et d'autres arts martiaux traditionnels est emblématique à cet égard, les habitants d'Okinawa revendiquent leur culture qui est en fait un mélange de cultures chinoise et japonaise, avec de nombreuses spécificités, notamment au niveau de la musique et de la nourriture.

Le Jiyûkido, littéralement « La voie de la libre énergie », peut donc se définir comme un art synthétisant la pratique de différents arts énergétiques, intégrant la pratique du Kiko (Qi Gong), des armes en bois (Jo et Bokken), de la méditation, de la relaxation, des massages Do In et de méthodes de Taïso (préparation du corps).

 

La particularité du Jiyûkido est que l'ensemble des activités martiales sont pratiquées avec lenteur à l'image du Kiko - Qi Gong et sont donc sans aucun danger pour l'intégrité physique du pratiquant.

 

Le Qi Gong, littéralement « travail de l'énergie », est un art de santé d'origine chinoise. Il harmonise le mental, les émotions et le physique par des mouvements lents et des exercices respiratoires qui font circuler l'énergie le long des méridiens, et débloquent ainsi les nœuds causés par le stress et les tensions. La pratique régulière du Qi Gong permet d'améliorer ou de conserver son équilibre de santé, d'avoir une meilleure maîtrise de son énergie, de sa respiration et de son corps.

 

Le Jiyûkido intègre également une dimension Taïso qui est quant à lui une méthode d'éducation physique et de préparation du corps à la pratique des arts martiaux mais dans l'exercice de laquelle il n'y a pas de dimension combat qui pourrait la rendre périlleuse et qui de ce fait et accessible à tout pratiquant quel que soit son état de forme physique et son âge.

 

Le Jiyûkido permet d'atteindre un état de bien-être physique et mental dans l'atmosphère studieuse du Dojo. Il s'inscrit dans la tradition du Budo et à ce titre il insiste sur la justesse et l'harmonie du geste.

 

Le Jiyûkido est un art énergétique qui se veut individualisé dans son approche du pratiquant. Dans un même cours peuvent se côtoyer des pratiquants d'âge, de condition physique et de motivation différente. Chacun a la possibilité de pratiquer à son niveau et l'enseignant met un point d'honneur à conseiller chaque pratiquant individuellement pour lui permettre de progresser et de trouver son épanouissement pendant les cours.

 

Tenue :

- Veste d'arts martiaux japonais de couleur blanche (type karaté-gi) ou a défaut t-shirt blanc. Lors de première inscription un t-shirt est fourni aux nouveaux adhérents.

- Pantalon d'arts martiaux noir ou à défaut pantalon de jogging noir.

- Sur un tatami le Jiyûkido se pratique pieds nus. Sur sol dur  ou à l'extérieur il peut se pratiquer en chaussons ou chaussures d'arts martiaux ou au moins chaussures de sports à semelle plate (les chaussures de type running ou jogging sont incompatibles avec la pratique du Jyûkîdo et du Qi Gong).

Le Cercle des Cultures du Monde - Formation aux Arts de la Scène - Art dramatique - Chant - Arts Martiaux et énergétiques

© 2015 Le Cercle des Cultures du Monde - Proudly created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now