Section Théâtre adultes          

 

 

 

 

 

 

Comment se déroule notre formation en quatre ans?

Nous proposons un programme de formation sur quatre ans (soit un minimum de 180 heures de cours), il est divisé en deux modules de chacun deux ans :

  • La découverte,

  • La création.

Chaque module de deux ans comprend :

  • une année A (année du spectacle):

Il s'agit d'une année où la section théâtre adultes produit en fin d'année un spectacle complet. Pendant le premier trimestre, le professeur apporte le texte. A la mi-décembre, il distribue les rôles en fonction de l'avancement de chaque élève. Afin d'équilibrer son enseignement, le Cours Garance – Ecole de la Scène alterne les comédies et les drames.

Les auteurs sont choisis et les spectacles composés par le collège professoral.

  • une année B (année des ateliers) :

Il s'agit d'une année où la section théâtre adultes se consacre plus particulièrement à la préparation d'ateliers qui ne sont pas publics sauf le dernier atelier de chaque module (scènes alpha et création scénique) qui est présenté au public à la fin de l'année scolaire.

Calendrier des 4 prochaines années:

Années B: de mi-septembre 2018 à début juillet 2019 et de mi-septembre 2020 à début juillet 2021

Années A: de mi-septembre 2019 à début juillet 2020 et de mi-septembre 2021 à début juillet 2023

L'aménagement de nos cours permet à tout élève d'intégrer le premier module indifféremment en année A ou B. Avec l'accord du collège professoral, il est possible pour l'élève de différer d'un an la présentation de son tout dernier atelier (« création scénique »). Si l'élève le souhaite, il peut également refaire l'année A ou l'année B du deuxième module.

 

Chaque module comporte des objectifs pédagogiques à atteindre qui sont détaillés plus loin.

1er module (1ère et 2ème années)

 

- La découverte -

 

 

Ce module regroupe des apprentissages fondamentaux dans l'exercice de l'art théâtral. Ils aideront l'élève à se connaître, à s'ouvrir à ses partenaires et au public, à développer son imaginaire.

 

 

Nos outils et nos objectifs pédagogiques

La technique vocale

Sur scène, il faut se faire entendre pour être écouté. Il est donc important de rendre efficace la projection vocale en travaillant régulièrement le souffle et la voix, en adoptant une posture et une respiration correctes.

Des stages de chant (en supplément) sont proposés de manière ponctuelle pour travailler différemment la voix.

La diction

Dans un premier temps, à travers des exercices de lecture spécifiques qui peuvent parfois être mis en corrélation avec des italiennes*, des exercices d'improvisation, l'élève est invité à progresser dans la prononciation de la langue. Dans un deuxième temps, l'étude des textes en alexandrins complète cet apprentissage.

Desstages d'accent tonique (en supplément) sont proposés aux élèves d'origine étrangère qui ont un accent et souhaitent améliorer leur prononciation de la langue française.

La lecture

La lecture théâtrale est un exercice à part entière. Il est très régulièrement abordé pendant les quatre années avec plusieurs niveaux de difficultés en fonction de l'avancée de l'élève. C'est l'occasion d'explorer la syntaxe, la métrique des vers, la phonétique, la sémantique, la symbolique du langage, d'appréhender le contexte socio-historique de l'oeuvre dont le texte est extrait, d'appréhender le message de l'auteur.

Le langage corporel et la gestion de l'espace

Le corps a son propre langage et sa propre mémoire. De multiples exercices d'improvisation sont proposés pour en prendre conscience et le maîtriser (adresser son jeu, rester maître d'une situation en mesurant la portée, la logique et l'à-propos de sa gestuelle...). Dès la première année, ils sont directement associés au travail de la gestion de l'espace.

Des stages de Qi Gong et d'initiation aux arts martiaux (en supplément) peuvent être proposés dans ce cadre pour travailler l'énergie et le combat scénique.

Le travail en équipe

Travailler ensemble implique des qualités d'écoute et d'engagement. Tous ces paramètres sont appréhendés lors des exercices d'improvisations et/ou lors des ateliers (proposés dans le cas de figure B dite « année des ateliers ») où chacun peut s'exercer au « 3ème oeil ».

Les improvisations

Au début, les exercices d'improvisation permettent d'apprendre à se connaître et préparent à servir une situation puis ils s'invitent dans la préparation du spectacle de fin d'année ou dans la préparation des ateliers.

L'étude de textes

Outre la comédie et la tragédie, des drames socio-psychologiques (H. Pinter, T. Williams, A. Thekhov...) :

  • soit en lecture,

  • soit en jeu, au fil des ateliers et des spectacles.

La culture

Il est essentiel que les élèves s'emparent de plusieurs œuvres théâtrales en plus de celles « épluchées » en cours pour enrichir et modeler leur univers intérieur et ainsi améliorer les prestations scéniques. Outre les ateliers, le professeur proposera la lecture d'ouvrages littéraires et/ou des sorties collectives pendant le cursus.

Des appréciations

Au cours du premier module, les élèves qui présentent un atelier ou un spectacle reçoivent des appréciations et des conseils de la part de leur professeur mais ils ne sont pas évalués en vue de l'obtention du brevet de fin d'études. En revanche, la présentation de tous les ateliers et du spectacle du premier module est une condition d'accès au deuxième module.

Programme d'une année A - année du spectacle

Le contenu d'une année A (année du spectacle) est laissé à l'appréciation du professeur qui produit le texte définitif et distribue les rôles au cours du 1er trimestre ; il dirige les élèves, les met en scène et coordonne l'ensemble du projet. Pendant ce temps, les élèves, outre leur jeu, sont invités à participer à différentes étapes de la réalisation : décors, costumes, conduites, bandes sons...

Le programme, quel qu'il soit, intègre également les objectifs pédagogiques de ce premier module.

Programme d'une année B -  année des ateliers

1er atelier : Lecture– fin octobre/début novembre

(supervisé mais non travaillé avec le professeur)

L'élève choisit un texte actuel qu'il a « envie de défendre » pour son intérêt testimonial, informatif, humoristique, satirique... et le présente en lecture. Il peut décider de toutes les modalités de présentation qu'il souhaite y associer.

Bien entendu, lire un texte ne se résume pas à le déchiffrer. C'est pourquoi dans cette épreuve, il ne s'agit pas seulement d'avoir une bonne diction et une égale compréhension du texte et de l'auteur mais aussi de choisir un angle d'attaque, de structurer le phrasé en conséquence et de défendre un parti pris.

2ème atelier : Copie-conforme– mi-décembre

(supervisé mais non travaillé avec le professeur - photographié)

A partir d'un pannel d'oeuvres picturales (dont le cadre est défini par le professeur), l'élève cherche des images, en choisit une qui l'inspire pour rédiger un monologue. Puis il l'apprend par cœur et le met en scène. L'élève a le libre choix de ses décors, de ses accessoires, de son/ses costume/s.

On attend de lui la maîtrise de la langue, une appropriation du sujet, un récit cohérent, une proposition de construction de personnage, une gestion correcte de la gestuelle et de l'espace, un parti pris dans la mise en scène, une recherche de profondeur de jeu... et tout cela commence par l'indispensable don de son regard, clé de voûte de cet atelier.

3ème atelier : Tragédie classique– mi-avril

(supervisé et travaillé avec le professeur)

L'élève choisit une scène dans les œuvres de la tragédie classique, l'apprend par cœur et la présente seul ou avec un partenaire si besoin. Le texte est obligatoirement composé d'alexandrins, l'occasion étant ainsi donnée d'aborder le travail de déconstruction des vers. Le professeur peut guider l'élève dans son choix. Il le soutiendra pour les questions de diction, de fermeture des sens et de portée du texte choisi. Enfin, il le dirigera et le mettra en scène.

4ème atelier : Scènes alpha – fin juin-début juillet

(travaillées avec le professeur et présentées au public)

Un auteur est désigné par le professeur comme support d'étude et de travail scénique pour l'année en cours. Les premières scènes de chaque 1er acte (scènes d'exposition) sont choisies par les élèves et travaillées avec le professeur. Le travail de recherche peut démarrer dès le mois de septembre. L'élève est invité à présenter le résultat de cet atelier lors de la représentation publique chaque fin d'année scolaire organisée par le Cours Garance – Ecole de la Scène.

2ème module (3ème et 4ème années)

- La création -

Après le temps de la découverte, vient celui de la création... L'élève met en application tout ce qu'il a appris et révèle ses acquis. C'est aussi l'occasion de faire un pas vers une discipline voisine : le cinéma.

Nos outils et nos objectifs pédagogiques

La technique vocale

On approfondit la technique vocale pour apprendre à porter la voix dans toute circonstance (par exemple: le chuchotement) en préservant son outil vocal.

Des stages de chansons (en supplément) sont proposés de manière ponctuelle pour travailler différemment la voix.

La diction

On continue d'entretenir et d'approfondir les acquis par des exercices avec des lectures de poèmes et des textes d'origines diverses.

Des stages d'accent tonique (en supplément) sont proposés aux élèves d'origine étrangère qui ont un accent et souhaitent améliorer leur prononciation de la langue française.

L'étude de textes

Ce travail initié pendant le module « découverte » suit son cours.

Le langage corporel et la gestion de l'espace

De l'impact corporel des émotions...

Dans ce deuxième module, on travaille sur cet impact à partir de l'étude des textes, à l'aide d'improvisations et d'autres exercices avec ou sans parole. Ce travail minutieux de laboratoire est directement relié à la construction de personnage et requiert disponibilité et ouverture d'esprit chez l'élève. Les personnages choisis sont volontairement plus complexes que dans le premier module.

L'écoute

Se mettre à l'écoute de son partenaire nécessite notamment de focaliser toute son attention sur l'instant présent sans jugement, ni idée pré-conçue. Les jeux s'en complètent, s'enrichissent.

Les improvisations

Les exercices sont toujours présents mais interviennent essentiellement dans la préparation du spectacle ou au cours d'un atelier.

La culture

On joue les curieux en dépassant le cadre théâtral pour aller étudier des œuvres cinématographiques. Pendant ce module, il y aura des échanges sur « ce qu'il faut avoir vu » et ce qu'on peut créer ensemble.

Programme d'une année A - année du spectacle

Comme dans le premier module, le contenu d'une année A (année du spectacle) est laissé à l'appréciation du professeur qui produit le texte définitif et distribue les rôles au cours du 1er trimestre; il dirige les élèves, les met en scène et coordonne l'ensemble du projet. Pendant ce temps, les élèves, outre leur jeu, sont invités à participer à différentes étapes de la réalisation: décors, costumes, conduites, bandes sons... Le programme, quel qu'il soit, intègre également les objectifs pédagogiques de ce deuxième module.

Programme d'une année B - année des ateliers

1er atelier : Monologue– fin octobre/début novembre

(supervisé et travaillé avec le professeur – filmé en décembre*)

L'élève choisit un monologue dans une pièce de théâtre en prose ou en vers, l'apprend par cœur et le met en scène en appliquant tout ce qu'il a appris depuis son entrée à l'école. Il peut solliciter le conseil du professeur au moment du choix mais il devra proposer de lui-même un parti pris et une mise en scène, tous deux susceptibles d'être modifiés pour la bonne finalisation de son travail.

La finalisation de cet atelier nécessite deux prises : une première qui a lieu fin octobre/début novembre et une deuxième en décembre.

2ème atelier : Sans parole– mi-décembre

(supervisé et conseillé mais non travaillé avec le professeur – filmé*)

L'élève écrit une histoire sans parole sur un thème libre. Il a le choix du décor, des costumes, des accessoires si nécessaire. De même, que pour le précédent atelier, il peut demander l'aide du professeur au moment de l'écriture et de la mise en scène. Toutefois, le professeur attend de l'élève une vraie proposition scénique avant tout début de travail sur le plateau.

3ème atelier : Ciné culte– mi-avril

(supervisé et travaillé avec le professeur)

Cet atelier crée l'occasion d'élaborer un ouvrage collectif : les élèves font des recherches, des suggestions qui sont débattues en cours; le professeur guide les discussions et veille à la fois à la cohérence de l'ouvrage qui doit s'articuler autour d'un plan, et au respect du timing. Le but est de présenter un florilège de scènes de cinéma transposées au théâtre.

L'ensemble de cet ouvrage est présenté aux autres sections du Cours Garance – Ecole de la Scène mais l'atelier démarre en fait dès septembre.

4ème atelier : Création scénique– fin juin/début juillet

(supervisé et avec le conseil du professeur)

L'élève écrit une scène de théâtre dont le thème est libre, pour lui-même et/ou d'autres élèves. Il n'interprète pas un personnage obligatoirement. Il a la possibilité de demander à d'autres élèves de l'aider dans la mise en scène.

La scène n'excèdera pas dix minutes et sera présentée au public, sous condition d'accord du professeur, lors de la représentation de fin d'année du Cours Garance – Ecole de la Scène. Si nécessaire, la présentation de la scène peut être reportée à l'année suivante. Pendant la présentation publique, le Cours Garance – Ecole de la Scène met sa régie à disposition de l'élève.

Votre diplôme de fin de cursus et nos plus

Un brevet qui stipule la participation à 8 ateliers et 2 spectacles est décerné à tout élève qui a suivi quatre années de cours avec suffisamment d'assiduité. Une mention particulière y figure lorsqu'il a obtenu de bons résultats aux ateliers du deuxième module.

Après la présentation des ateliers concernés, et sur demande préalable, le Cours Garance – Ecole de la Scène peut remettre aux élèves les vidéos et les photos réalisées sur une clé USB fournie par l'élève.

Le Cours Garance – Ecole de la Scène offre, avec ses moyens, les éléments photos d'un book à chaque détenteur du brevet.

Quel sera le thème de l'année 2019-2020?

Chaque année, le collège professoral propose à toutes les sections du Cours Garance un thème pour relier ses projets artistiques. A la section Théâtre, on associe au thème une époque, un genre, un lieu ou un sujet de réflexion.

 

Exceptionnellement, en raison du contexte sanitaire lié à l'épidémie de Covid-19 (annulation de nos spectacles), le thème retenu pour cette année reste celui de l'an passé:

"LA BEAUTE, ses codes, ses dessous...

et la Belle Epoque"

Venez découvrir comment nous bâtissons ensemble nos projets artistiques.

* Ces ateliers sont filmés en plan fixe sur convocation individuelle avant d'être présentés aux autres sections du Cours Garance – Ecole de la Scène en décembre.

 

** Textes récités sans intention ni déplacement.

© 2018 par Cours Garance - Ecole de la Scène. Créé avec Wix.com

  • Twitter Clean
  • w-facebook
  • w-googleplus
  • w-youtube
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now